Pensées d’une athée

13 Juil

**Attention, je ne suis pas contre les religions, j’aimerais avoir la foi en Dieu en fait. Ce texte vous explique le raisonnement logique qui m’empêche d’affirmer avoir la foi en une religion telle que les hommes les proposent.**

Voici une conversation typique qui résume la spiritualité de plusieurs esprits « modernes »:

-Est-ce que tu as la foi?

-Oué, ben tsé, je crois pas en un Monsieur avec une barbe blanche assis dans les nuages là mais je crois qu’il y a une force là qui fait tout ça.

-Pratiques-tu?

-Ahah… Non, j’me rappelle même plus de la dernière fois je suis allé à l’église.

C’est à croire que tout le monde veut se « backer » une place au paradis juste au cas où il y en aie un. Parallèlement à cette simili-croyance, la plupart des gens ne respectent aucunement les enseignements religieux, blasphèment à tour de bras et commettent des pêchés dont Dieu ne serait sûrement pas fier. Pour ma part, je ne suis vraiment pas croyante en aucune religion. Même si je suis totalement incapable de prononcer de un sacre vive voix , je suis athée, comme beaucoup d’entre vous également.  Quoique c’est un sujet très complexe, je tenterai de vous exposer ce que je pense de la religion et de ce que les hommes en ont fait et pourquoi je ne peux me dire chrétienne, protestante, ou autre. Prochainement, je vous présenterai mes croyances spirituelles, parce que nous avons évidemment tous un côté aimant jouer avec l’intangible et l’encore incompris et comme dirait John, « Every one believes. »

1. Nos croyances sont directement liées à notre lieu de naissance

En effet, si je serais née dans une famille bouddhiste, je serais bouddhiste, je serais musulmane ou autre.  Nos croyances religieuses sont très souvent un bagage culturel légué par notre entourage et notre famille. Si ces croyances venaient de l’au de-là, alors peu importe le contexte dans lequel un enfant grandit, ces croyances seraient innées en soi. Non, elles sont apprises, enseignées, étudiées, récitées. C’est un langage que l’on apprend comme notre langue maternelle et qui nous permet de traiter avec des enjeux sociaux, personnels et spirituels.

2. La religion: Une parfaite bouée de sauvetage

Il y a beaucoup de gens qui soudainement croient et sont illuminés d’une lumière divine après avoir vécu une période sombre et difficile. Selon moi, durant ces périodes creuses, la tête doit créer ce système de croyances et de pensées afin de sauver l’être physique de « péter au frète ». Dieu est amour infini, il ne juge pas, il pardonne tout et ne vous laissera jamais tomber. C’est un concept parfait pour voir un peu de lumière dans le fond d’une cellule de prison. Et je trouve cela merveilleux en effet que la croyance en Dieu puisse avoir sauver et redresser le parcours entaillé de tant de gens. Si j’avais commis un crime impardonnable, peut être que moi aussi je me mettrais à croire en Dieu, parce que c’est possiblement la seule conception qui me ferait sentir aimée et pardonnée.

3. Un guide de pensée

On est en 1942, dans le fond de la campagne, pas de radio, pas de télévision, quelques années d’école sous la ceinture avec pas mal de trous avec de la chance. La religion à ce point était essentielle pour partager une histoire qui proposerait un guide de valeurs et de comportements louables aux individus. Sans compter que l’église devenait un lieu crucial de rassemblement, l’être humain étant une bête sociale ayant besoin de contact pour se rassurer de ses chances de survie (la solitude tue le cœur).

4. Un outil de contrôle

Alors que le Vatican prône la pauvreté dans son palace plaqué or, la menace de brûler en enfer fût un outil idéal pour modeler le comportement des individus à la guise des représentants de Dieu. L’église avait alors un pouvoir démesuré sur un ensemble de décisions et, à l’aide de la peur, pouvait aisément faire faire des choses ridicules aux gens. Comme obliger les femmes à avoir 15 enfants, obliger les hommes à aller se faire tuer à la guerre, pousser les gens à donner toutes leurs économies pour Dieu (plusieurs scandales de fraudes de l’église), etc. Sans cette dotation de pouvoir, la religion perd de l’intérêt pour l’homme, bête opportuniste. Et puisque les gens octroient aujourd’hui moins de pouvoir à la religion qu’auparavant, curieusement, moins de gens sont portés à devenir prêtre…

5. La réponse parfaite et ultime à tout ce qui est encore incompris de la science

Autrefois, tous les phénomènes naturels étaient explicables par la main de Dieu. Du tonnerre, un déluge? Dieu veut nous punir! On comprend bien aujourd’hui l’accumulation de charges électriques dans l’air, l’humidité, lalala pour expliquer ces phénomènes naturels et très explicables scientifiquement. Ainsi, au fur et à mesure que l’on comprends des choses, moins les gens croient. Bien sûre, il vient un point où l’infiniment grand et l’infiniment petit émerveillent les scientifiques d’une beauté si pure qu’ils peuvent en venir à croire que seul Dieu pourrait être à la source d’une telle complexité.  Mais, encore là, les décennies nous apporteront des réponses incroyables et la beauté de la vie brillera d’elle seule et non dans l’ombre d’un personnage humanisé qui orchestre le tout. À travers les trilliards de galaxies, je trouve cela extrêmement arrogant de penser qu’un être nous ressemblant est à la source de cet univers d’une complexité démesurée. Les Zirgantao (les habitants d’une planète que je vienne d’inventer dans une galaxie plutôt loin de chez-nous cette fois-ci), ont sûrement des croyances à des années lumières des nôtres, peut être habitent-ils près de la source de la vie, la Rrrropilidada, une fontaine mauve et lumineuse expirant des électrons, des protons, des neutrons, de la matière qui dessine l’univers depuis la nuit des temps.

6. La croyance fait l’existence

Ultimement, croire en quelque chose fait que cette chose existe. Je m’explique. On croit que le temps existe, alors il existe, pourtant les scientifiques nous disent que le temps n’existe pas. L’amour existe, le parcours de vie, les objectifs, le rôle de l’homme et de la femme, l’importance d’étudier, de travailler, tous ces concepts existent parce que nous y croyons. Si je me cogne la tête et j’oublie tout, plus rien n’existe. Un parent c’est quoi? Un emploi? Connais pas! dis-je encore étourdie. Lorsque je rêve, je vis physiquement des émotions et le film qui se déploie en mon esprit me fait vivre concrètement des réactions physiques alors qu’il n’y a rien qui n’existe vraiment. Prenons un daltonien par exemple: Sa réalité est différent de la mienne et ce dû aux différences biologiques qui nous caractérisent. Je crois savoir ce qu’est le bleu? Non, je ne le sais pas. Ce n’est qu’une relation entre les pigments, la réflexion de la lumière et mes capacités visuelles en tant qu’homo sapiens. Un chat ne voit pas le ciel de la même façon. Bref, toutes ces idées créées de l’homme prennent vie dans notre tête et notre réalité est totalement définie par le traitement que notre cerveau fait des stimulus extérieurs.

7. Qui a raison?

Tu penses que ta religion est la bonne? Ah ben, parce que moi je vois des gens ici et de l’autre côté de l’océan qui sont prêts à se faire sauter tellement ils croient en « leur » Dieu. Wow… Il faut y croire en *****.  Encore une fois, sont set de croyances religieuses est une relation directe de sa culture. Je ne pourrais pas être chrétienne. Ça l’impliquerait que Bouddha ou Mohammed ou je ne sais pas qui n’existent pas. Comment puis-je en juger si je n’ai pas vécu avec eux, étudier leur religion?? Ils y donnent leur vie!! Il doit bien y avoir du sens dans ce pourquoi ils croient de toutes leurs forces? Donc le fait que tant de versions soient crées et si conflictuelles prouvent qu’il n’y a aucune version vraie et que les versions s’ajustent plutôt à la réalité culturelle de chacun des bassins de population et qu’elles se moulent sous le poids de l’histoire mondiale.  Vous me direz qu’il y a un fil conducteur qui les relient tous ensemble à un point X ? Ce point X, c’est la limite de notre compréhension de la beauté du monde et de la vie. Un jour, le X sera défini.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :