I’m On my Way to Vegetown

10 Juin

Le corps fait bien les choses, la tête aussi, quelle équipe. Les deux ensembles progressivement me conduisent, si mon sentiment est bon, vers le végétarisme. J’y vois de moins en moins un univers de complications et de compromis, j’y vois plutôt une source de plaisir gustatif, un mode de nutrition supportant une meilleure santé, un acte responsable, éthique et hautement bénéfique à l’environnement. Il est maintenant extrêmement rare que j’achète de la viande à l’épicerie, je trouve des alternatives à tout (burger végé, hummm trop bon!) et ultimement, je sens que c’est la bonne chose à faire. Je ne vais pas vous dire qu’il ne faut plus manger de viande, mais qu’impérativement, diminuer sa consommation de viande est la chose à faire dans le contexte actuel.

On parle beaucoup de recyclage, de voiture hybride et d’énergie renouvelable alors qu’individuellement, le geste le plus significatif que nous pouvons entreprendre pour soulager la planète est de diminuer notre consommation de viande. En effet, chaque livre de viande consommée équivaut à une balade en SUV de 40 miles. Les chiffres supportent même qu’un végétarien dans un Hummer est plus clément envers la planète qu’est le mangeur de viande dans sa Prius. Les faits sont là.

“A 2006 United Nations report found that the meat industry produces more greenhouse gases than all the SUVs, cars, trucks, planes, and ships in the world combined.” Donc quelqu’un qui se croit “vert” et qui n’est pas conscient de sa consommation de viande ne l’est tout simplement pas.

Outre l’impact impressionnant qu’à l’industrie de la viande sur la qualité de notre environnement, les répercussions sur notre santé sont considérables. Ces pauvres bêtes sont surchargés d’hormones de croissance, d’antibiotiques, elles vivent et meurent dans des conditions exécrables (www.meat.org). Cette misère, nous la mangeons lorsque nous mangeons de la viande.Ce stress, cette détresse est vécue physiquement dans leurs organes, leurs muscles et nous mangeons cela. Il faut y réfléchir. Les recherches sont assez concluantes également:

“Research has shown that vegetarians are 50 percent less likely to develop heart disease, and they have 40 percent of the cancer rate of meat-eaters.3,4 Plus, meat-eaters are nine times more likely to be obese than vegans are (http://www.goveg.co/healthConcerns.asp).5”

Listen up, je dois vous raconter comment on fait du filet mignon. C’est tout sauf mignon comme histoire. Le veau nait, on l’empêche de bouger et de marcher afin que les muscles ne se développent pas. Ainsi, on s’assure d’une viande de bébé torturé bien tendre. Oui, empêcher un nouveau né de marcher, c’est de la torture.

Nous sommes très détachés du cycle de consommation qui mène le repas terminé dans notre assiette. Si l’on chassait notre viande dans un milieu sauvage, alors là c’est une autre paire de manche et je ne m’oppose aucunement à ce mode d’alimentation. Par contre, dans la réalité actuelle, on ignore complètement le coût environnemental et le coût éthique (cruauté animale) dans le prix de la viande. Un jour, ce sera un luxe et les prix augmenteront tandis que ceux des fruits et légumes s’abaisseront. Il faut payer le prix de notre consommation et avoir une vision intégrée de l’industrie alimentaire. Ainsi, ces mesures:

  • Augmenter le prix de la viande,
  • Supporter l’éducation de la population face aux faits entourant la viande
  • Augmenter les options de viandes bio / sans-cruauté,
  • Diversifier et augmenter le nombre d’options végétariennes,
  • Diminuer le prix des fruits et légumes

auraient certainement un impact non seulement bénéfique à notre santé, mais à celle de notre planète. Et la roue tourne, car une planète en santé, c’est nous aussi qui y gagnent. Sur ce, allez donc au Commsensal, au ChuChai, au Burritoville ou au Crudescence ce soir?

Bon appétit!

Ps. Dans les foires alimentaires, je crois qu’il y a certainement une opportunité pour un concept de franchises d’options végétariennes/gastronomiques. J’ai quelques idées pour un tel concept, si ça intéresse quelqu’un de visionnaire dans la place…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :